Adieu Monsieur Haffmann

de Jean-Philippe Daguerre

« Une pièce historique et poétique couronnée par quatre Molières » « Un spectacle intelligent, ambivalent et émouvant »

Paris, 1942. La France est occupée par les Allemands. Les Juifs sont pourchassés. Monsieur Haffmann, bijoutier d’origine juive, demande alors à son employé Pierre Vigneau de reprendre sa boutique et de le sauver de la menace allemande.

« Une pièce historique et poétique couronnée par quatre Molières » « Un spectacle intelligent, ambivalent et émouvant»
Paris, 1942. La France est occupée par les Allemands. Les Juifs sont pourchassés. Monsieur Haffmann, bijoutier d’origine juive, demande alors à son employé Pierre Vigneau de reprendre sa boutique et de le sauver de la menace allemande en le cachant dans la cave. Pierre accepte en lui proposant un étrange marché. Peu à peu, la cohabitation s’établit dans une atmosphère dérangeante. A cela s’ajoute l’invitation de mystérieux invités lors d’un dîner périlleux durant lequel les masques tombent.
Cette pièce historique et poétique aborde avec brio la question de la collaboration, de la réussite et du courage des Français en ces temps de guerre. L’action de vendre des bijoux aux nazis fait-elle du commerçant lui-même un collaborateur ? Se moque-t-on de la provenance de l’argent ? Le courage doit-il être plus fort que la peur ?

Dans cet échange embarrassant, on assiste à une inversion des rôles entre l’employé et le patron, le père de famille et le résistant. La jalousie s’instaure, la gêne s’installe, le chaos commence au sein du foyer. « La peur a changé de visage, ce n’est plus le nazi mais le juif que je crains » déclare Pierre.
La narration est riche de rebondissements, le jeu des comédiens reste subtil, et le suspense perdure jusqu’à la fin.
Enfin, la pièce met en lumière des hommes ordinaires, devenus des héros dans un contexte de guerre, le courage ayant pris le pas sur la peur. Un succès récompensé par quatre Molières !

Informations

25 novembre 2021 au vendredi 31 décembre 2021

Théâtre Tristan Bernard

64, rue du Rocher 75008 Paris

Charles Lelaure ou Benjamin Brenière ou Simon Larvaron, Julie Cavanna ou Anne Plantey ou Pauline Caupenne, Alexandre Bonstein ou Marc Siemiatycki, Franck Desmedt ou Jean-Philippe Daguerre ou Benjamin Egner, Charlotte Matzneff ou Salomé Villiers ou Herrade von Meier