Et si on ne se mentait plus?

« Une comédie brillante sur l’amitié véritable de cinq intellectuels de la Belle Epoque » « Une joute oratoire étonnante et un spectacle vivement recommandé aux amoureux des mots et de l’Histoire»

Paris, 1901, le rendez-vous hebdomadaire des «cinq mousquetaires» s’organise au 26 Place Vendôme. Tristan Bernard, Lucien Guitry, Alfred Capus, Alphonse Allais et Jules Renard y trouvent refuge chaque jeudi midi.

« Une comédie brillante sur l’amitié véritable de cinq intellectuels de la Belle Epoque »

Paris, 1901, le rendez-vous hebdomadaire des «cinq mousquetaires» s’organise au 26 Place Vendôme. Tristan Bernard, Lucien Guitry, Alfred Capus, Alphonse Allais et Jules Renard y trouvent refuge chaque jeudi midi. Loin des mondanités parisiennes, entre plaisanteries et moqueries, les déjeuners ne manquent pas de fantaisies.

Les uns composent des pièces, les autres s’amusent au jeu et se lancent dans les affaires. Alfred Capus, candidat à l’académie, écrit une pièce ainsi qu’un rôle pour Lucien Guitry. Jules Renard, quant à lui peine à vivre de ses écrits, pendant qu’Alfonse Allais, créateur du café instantané, se lance dans les affaires.

L’histoire parle avec finesse d’amitié et d’honnêteté. Faut-il privilégier l’ambition à l’amitié ? La vérité au mensonge, au risque de blesser ses amis?

Cinq voix qui délibèrent avec humour du succès, du bonheur et du talent «A quoi bon prendre la vie au sérieux, puisque de toute façon nous n’en sortirons pas vivants?» explique Alphonse Allais. «La chance, c’est la faculté de s’adapter instantanément à l’imprévu» déclare Alfred Capus. S’instaure également un débat amusant sur l’adultère et l’hypocrisie «la fidélité de l’homme, c’est sa prudence».

Les répliques sont intelligentes, le texte riche de citations et les dialogues sont drôles.

Les cinq comédiens, vêtus de costumes trois-pièces, sont talentueux et prometteurs.

Un hommage empli d’humour sur l’amitié de cinq phénomènes dont les mensonges multiples mettent « du poivre dans le sel de la vie ».

En somme, une joute oratoire étonnante et un spectacle vivement recommandé aux amoureux des mots et de l’Histoire !

Informations

18 avril 2019 au 1er juin 2019

Théâtre Tristan Bernard

64 rue du Rocher, 75008 Paris