Un rapport sur la banalité de l’amour

«Terrifiant» «Actuel»

Allemagne, Février 1925, première rencontre entre Hannah Arendt et son professeur de philosophie, Martin Heidegger. La pièce relate l’histoire d’amour indestructible entre ces deux êtres dont les idéaux s’affrontent.
Affiche de la critique AlloTheatre de la pièce de Théâtre Un rapport sur la banalité de l'amour

«Terrifiant» «Actuel»

Allemagne, Février 1925, première rencontre entre Hannah Arendt et son professeur de philosophie, Martin Heidegger. La pièce relate l’histoire d’amour indestructible entre ces deux êtres dont les idéaux s’affrontent.

De 1925 à 1950, des événements bouleverseront à jamais l’histoire. La pièce nous raconte l’Allemagne avant la guerre, la montée du nazisme, le taux de chômage croissant et les arrestations des juifs. Une passion indestructible commence entre Hannah et son professeur. Juive, elle observe avec frayeur la montée du national-socialisme. En danger, elle décide de quitter l’Allemagne en 1933, et de n’y rentrer qu’en 1950. Martin Heidegger, quant à lui, voit en ces turbulences « des épisodes anecdotiques » et ne partage pas les craintes d’Hannah.

La pièce dénonce l’aveuglement des intellectuels face à la montée du nazisme. Le texte est superbe et les scènes multiples se succèdent en musique.

Entre arrestations, fuites, procès, guerres et dépressions, tout s’effondre. Seule une chose persiste: l’amour qu’ils ont l’un pour l’autre. Malgré leurs différences, ils conservent leur propre monde.

Une pièce philosophique qui prône la puissance de l’amour et sensibilise au danger du populisme.

« La vie en soi n’a aucun sens, il n’y a que l’amour qui donne une raison de vivre ».

« Seul l’amour est capable de donner du sens à notre être profond ».

 

Informations

Festival d'Avignon 2017